Rajasthan : Le départ, 4 avril 2010

Le jour du départ tant attendu est arrivé. Le rendez vous à la navette qui nous mènera à l’aéroport est fixé à 7h45, le départ de Strasbourg à 8h15.

Nous partons à 7h15 pour rejoindre le point de rendez-vous, malgré que celui-ci se trouve à environ ¼ d’heure de chez nous…. On ne sait jamais, avec notre chance légendaire, mieux vaut prévoir une bonne marge (des fois que la voiture tombe en panne, qu’on crève un pneu ou que nous n’arrivions pas à trouver de place de parking !).

Mais pour une fois, la chance semble nous sourire puisque nous trouvons tout de suite le point de rendez-vous, avec une place juste en face pour se garer. Nous sommes les premiers sur place, à 7h30, nous patientons en discutant dans la voiture sur fond de radio. Puis je vérifie que j’ai bien mis dans le sac à dos ce qui est nécessaire pour l’avion et les premiers pas sur place : boules quiès, chewing-gum, désinfectant pour les mains, lunettes de soleil….
« Lunettes de soleil ! » ça sonne comme un flash dans ma tête : c’est moi qui ai préparé celles de Julien sachant qu’il a 2 paires (1 avec correction visuelle et 1 sans correction)…. Et j’ai pris les mauvaises.
Il fallait bien qu’un détail cloche, c’était trop parfait. Il est 7h35 quand on commence déjà à hausser le ton à cause d’une petite paire de lunettes de soleil. On se ressaisi. La navette ne part qu’à 8h15, nous avons mis une bonne dizaine de minutes pour faire le trajet : un aller-retour c’est jouable surtout qu’on est dimanche (le dimanche de Pâques qui plus est). On revient sur nos pas, un sprint dans le gazon boueux, l’escalier grimpé 4 à 4. Retour au point de rendez-vous. La place de parking n’a pas bougé, les gens commencent seulement à affluer.
Prêts à partir.

La navette nous amène jusqu’à Frankfort. Direction l’enregistrement des bagages : bien qu’on nous ait expliqué qu’il fallait qu’on s’adresse aux guichets « groupe », tout le monde prend le chemin des guichets individuels. Julien et moi n’obtenons pas de place côte à côte pour le vol, quand on se retourne après avoir enregistré, tout le monde du groupe a disparu.
Nous nous dirigeons donc vers les portes d’embarquement. Passage au contrôle des douanes : sac à dos sur le tapis roulant, retrait de ceinture et compagnie… Je passe le portique. Ca sonne. Me voilà mise à l’écart pour une petite fouille corporelle : j’avais oublié que j’avais sous mes vêtements la banane pleine de billets, avec la carte bleue et les clés des valises…. Je suis une star ! xD

Le 747 décolle en début d’après-midi pour une durée de vol d’environ 7 heures. Je trouve à échanger ma place avec quelqu’un pour faire le voyage aux côtés de Julien.

Nous arrivons vers minuit heure locale ( + 4h30 par rapport à la France),on passe les différents bureaux, on récupère les bagages…
Nous sommes accueillis par notre guide, et il faut une bonne vingtaine de minutes de bus pour (enfin) arriver à notre hôtel l’Ashok County Resort…. il est 2h quand nous nous couchons enfin !

Notre chambre

11 thoughts on “Rajasthan : Le départ, 4 avril 2010

  1. Ooh je vois « les clés des valises »…
    Tu veux dire que vous avez fermé vos valises à clé ? :)

    Mauvaise idée ça… comme il faut qu’ils puissent les fouiller, potentiellement, ils forcent/cassent la serrure dans ce cas…

    Depuis que je sais ça, plus jamais de verouillage…

  2. Pour les cadenas classiques normalement ils ont un pass… Et au pire s’ils mettent un coup de coupe-boulon sur le cadenas j’en ai toujours 2 d’avance sur moi, psychologiquement je pourrais pas voyager si ma valise n’est pas cadenassée… ^^’
    Jusque là j’ai jamais eu de souci (croisons les doigts !)

  3. C’est l’habillage de transition.
    J’en avais marre de l’autre, mais je ne vais pas avoir le temps de me plonger dans la vraie réalisation d’un thème avant…. looooooooongtemps ! (Faudrait déjà que j’arrive à comprendre plus d’un mot sur 2 des tutoriels xD)
    J’ai beau avoir les idées, je suis une quiche en informatique et ça veut jamais faire ce que je voudrais que ça fasse ! :p
    Bisous 😉

  4. Cette habillage est sublime, sublime, sublime.
    Je l’ai vu autre part, et je m’étais déjà dit « WAHOU ». Il est tout doux. Si tu veux faire ton habillage, je te conseillerais un blog qui te prend par la main de A à Z pour le faire: http://www.fran6art.com/wordpress/creez-votre-theme-wordpress-de-a-a-z/ -.

    J’ai fait mon thème grâce à lui, et cela m’a beaucoup aidé ( et en plus, j’ai presque tout compris ! ^^)

    Puis, il faut la suite maintenant. Oui.

Laisser un commentaire