Rajasthan : d’Agra à Delhi, lundi 12 avril. La fin du voyage

L’hôtel dans lequel nous logeons est assez « occidentalisé », du fait de la haute concentration touristique à Agra. Ce matin là nous avons le droit à un petit déjeuner presque « normal ». Puis nous partons pour le point-fort du voyage, le clou du spectacle, la cerise sur le gâteau : le Taj Mahal.

Le Taj Mahal a été construit par l’Empereur Shah Jahan à la mémoire de sa femme Mumtaz Mahal, décédée en donnant naissance à leur 14ème enfant. La construction débute en 1631 et dure 17 ans, 20 000 personnes ont travaillé sur le chantier. Il est de marbre blanc, incrusté de pierres créant des motifs de marqueterie : jaspe du Penjab, turquoise et malachite du Tibet, lapis-lazuli du Sri Lanka, corail de la mer Rouge, grenats du Gange, cornaline, agate, cristal de roche….Le dôme central du tombeau est entouré par quatre minarets identiques, qui s’inclinent vers l’extérieur de telle sorte qu’en cas de séisme, ils s’écroulent dans la direction opposée au tombeau.
Des légendes font état qu’une réplique en marbre noir aurait du être construite pour l’Empereur de l’autre côté de la rivière, il n’en est rien. Il est inhumé aux côtés de son épouse.Nous arrivons donc ! Là encore, nous devons prendre une navette pour nous rendre sur le site, l’accès étant interdit à tout véhicule « pollueur » afin de préserver le bâtiment.

Les conditions d’accès sont draconniennes : seuls les appareils photos et caméscopes sont autorisés. Il faut passer par un portique et une fouille au corps, on nous donne également un petit sac contenant une bouteille d’eau et une paire de petites sur-chaussures (sans quoi il faut se déchausser). Il est également interdit de photographier l’intérieur du bâtiment (bon, sincèrement, vous ne loupez rien sans les photos du dedans : c’est l’extérieur qui est si mythique et grandiose, l’intérieur ce n’est qu’un tombeau et des pierres sculptées !)

Pour entrer dans le jardin, il faut passer par la porte nord. C’est la porte qui fait face au Taj Mahal, qui le « cache », c’est ainsi que la beauté du monument nous apparait en contrejour au fur et  mesure que l’on traverse cette porte de pierre.

La beauté du Taj Mahal est à couper le souffle. Nous avons quartier libre pendant une grosse demi-heure, afin de découvrir le jardin et le mausolée.

C’est avec regret qu’il nous faut quitter ce joyau, et reprendre notre route.

Déjeuner rapide à l’hôtel puis de nouveau le bus, jusque Delhi que nous traversons à l’heure de pointe. Le temps d’un dernier repas, de quelques cadeaux, et nous partons en direction de l’aéroport.

Nous décollons à 2h et demie du matin (heure locale) armés de sous-pull, de polaires, de chaussettes. Le vol de retour dure 9h. Neuf longues heures…. Entre l’indienne qui met ses pied entre nos sièges, les gamines qui gigotent dans tous les sens et qui me tirent les cheveux…. Nous sommes mêmes réveillés en pleine nuit par une grosse altercation entre 2 indiens, nous avons bien cru qu’ils allaient en venir aux mains !

Après 9h d’avion nous atterrissons à Francfort le 13 avril à 7h30 heure locale. Une bonne heure et demie de bus et nous revoilà de retour chez nous.

La voiture nous attend là où nous l’avions laissée et le temps est aussi froid et gris qu’à notre départ.

La boucle est bouclée.

Ainsi s’achève notre petit périple au Rajasthan !

4 thoughts on “Rajasthan : d’Agra à Delhi, lundi 12 avril. La fin du voyage

  1. C’est vrai que le Taj Mahal est un des monuments que j’aurais envie de voir en vrai. Je pense que je pourrais m’y perdre pendant des heures.

    Bix

  2. Oh ça oui ! Il y a toujours un détail qui attire l’oeil…. Et puis ce monument est rayonnant, il irradie la douceur et la sérénité !
    Je te souhaite de réaliser ce petit rêve Stefano ! :)
    Biz’

Laisser un commentaire